Reproduction du 18-19ème s dans le cadre d’une étude non-invasive, (JP Getty Museum). Reproduction du 18-19ème s dans le cadre d’une étude non-invasive, (JP Getty Museum). Reproduction du 18-19ème s dans le cadre d’une étude non-invasive, (JP Getty Museum). Reproduction du 18-19ème s dans le cadre d’une étude non-invasive, (JP Getty Museum). Reproduction du 18-19ème s dans le cadre d’une étude non-invasive, (JP Getty Museum). Antique romain. Reproduction du 18-19ème s dans le cadre d’une étude non-invasive, détail. Antique monté en bague et présentant de nombreuses inclusions, (JP Getty Museum). Antique romain, (JP Getty Museum). 19ème s. présumé Aztèque analysé in-situ au Musée de l’Homme par microscopie Raman. Serpent à plumes aztèque, département Amériques du Musée de l’Homme Gemme antique romain, détail des inclusions minérales, (JP Getty Museum). Analyses d’objets précolombiens en roche et cristal (masque Teotihuacán), in-situ au Musée de l’Homme Analyses d’objets précolombiens en roche et cristal (statue de serpent à plume aztèque), in-situ au Musée de l’Homme Collection en cours d’expertise. Analyses in-situ par microscopie Raman. 17 ème s. (MNHN). Collection en cours d’expertise. GADDS d’un micro prélèvement de produits d’altération. Améthyste et topaze en cours d’expertise. et inclusions d’insectes. Miroir doré du 17ème s. serti de pierres précieuses (diamants, émeraudes, rubis, …) Miroir doré du 17ème s. serti de pierres précieuses (diamants, émeraudes, rubis, …), détails
matériaux_roches Photo CARAA ©
15

Les roches

Les pierres semi-précieuses, précieuses ainsi que les roches appartiennent au monde minéral. Là encore, le rôle de CARAA est de déterminer les méthodes les plus performantes au regard des objets à analyser (valeur, taille) et des possibilités de prélèvements… ou pas.

• Choisir les bonnes techniques
Comprendre un gemme ou un minéral peut s’avérer complexe. Il est en effet rare qu’une seule et même technique permette de cerner toutes les problématiques liées à un minéral, par exemple: quelle est la cause de la coloration jaune d’un diamant? Celle-ci est-elle naturelle ou due à une irradiation ou un chauffage induit par l’homme? Quelles sont les inclusions qu’il contient ?

• Un rôle d’expertise au sein de CARAA
Confirmer ou infirmer la composition d’un gemme ou d’un cristal revient à l’authentifier. Quelques exemples courants sont la différentiation entre le diamant et ses substituts (le zircon -ZrO2- ou la moissanite -SiC-), une améthyste d’un verre coloré ou encore un cristal de roche (quartz) d’un verre (voir l’image du crane aztèque en cristal de roche ci-dessous ).

• Déterminer les provenances
L’origine géographique d’une pierre précieuse ou d’un minéral peut être déterminée grâce à l’analyse des inclusions naturelles incorporées lors de leur formation géologique. La localisation géographique des nombreux types de marbre est un autre exemple d’analyse possible.