matériaux_organiques Photo CARAA ©
15

Les matériaux organiques

La large diversité des matières existantes vient s’ajouter à la complexité même de certaines molécules organiques. Celles-ci concernent en général le bois, les peaux, les bactéries, les plantes, les os, les solvants, etc.
Seuls les matériaux organiques liés aux domaines des Arts sont traités à CARAA (bois, ivoire, os, vernis, liants, colorants, polymères et plastiques, etc).

• Comprendre les matériaux organiques

Cela consiste à savoir comment elles se détériorent. En effet, la fragilité des structures organiques en font des matériaux hautement dégradables selon les milieux de conservation. Les réactions de dégradation peuvent aboutir en une rupture des molécules, mais elles peuvent aussi consister en un changement de couleur ou même une polymérisation des molécules d’origine (notamment pour les tanins).

• Une aide pour la restauration

L’identification exacte d’un type de vernis, cire ou revêtement de surface influera sur les techniques qui seront utilisées lors de la restauration de l’œuvre. La grande gamme d’instruments analytiques dont CARAA dispose permet d’utiliser la technique la plus appropriée au matériau étudié (ex: CPG, HPLC, Py-GC-MS, FTIR, …)*.
* CPG: chromatographie en phase gazeuse; HPLC: chromatographie en phase liquide à haute performance; Py-GC-MS: pyrolyse et chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse; FTIR: spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier

• Des possibilités de datation

Pour certains types de matériaux organiques, s’ouvrent les possibilités d’une datation par le C14. La période historique concernée, la quantité de matière disponible, l’état de conservation et la composition exacte du matériau sont en revanche des critères primordiaux qu’il est nécessaire d’évaluer préalablement à la datation.